C'est au début du mois d'octobre 2016 que la Municipalité débutait les travaux en vue d'une réfection du chemin Principal et de la route de l'Église nord. C'est vous dire combien il faut de patience et d'énergie pour mener un projet à terme dans une municipalité.

Pourquoi la route de l'Église et le chemin Principal, alors que d'autres segments de nos routes en auraient davantage besoin? Parce que la décision ne nous appartenait pas, tout simplement. 

Le programme RIRL avait vu le jour bien avant 2016 alors qu'une firme spécialisée a été désignée pour évaluer les routes du territoire de la MRC Bonaventure et désigner celles qui devaient être jugées prioritaires. Ainsi nous nous sommes classées principalement à cause de la présence de Scierie St-Elzéar sur notre territoire. Les routes jugées prioritaires sont donc celles davantage utilisées pour le transport du bois, d'où le choix du chemin Principal Est et de la route de l'Église Nord.

La Municipalité a donc dû faire établir des plans et devis des travaux, les faire approuver par le Ministère, en faire évaluer le coût, faire approuver l'évaluation et déposer des appels d'offres pour obtenir des soumissions des entrepreneurs intéressés à les réaliser. Après quoi seulement, elle a pu aller de l'avant dans ses démarches pour obtenir une approbation du ministère des Affaires municipales pour effectuer l'emprunt qui permettra de les financer. Nous avons reçu cette approbation en fin d'après-midi hier, le 15 août, il s'agit donc d'une nouvelle fraîche.

Les prochaines étapes consistent en tout premier lieu à organiser une réunion de démarrage de chantier, regroupant le maire, des conseillers, les employés des travaux publics, les ingénieurs et l'entrepreneur qui réalisera les travaux. Tout ce beau monde s'entendra sur la façon dont le projet doit se dérouler. Quant aux travaux publics, ce sont eux qui se chargeront d'établir le branchement d'aqueduc et d'égout pour le futur garage municipal. Ils devront donc coordonner leur tâche avec celles de l'entrepreneur pour que tout se passe pour le mieux.

On peut donc s'attendre à une fin d'été et un automne où l'usage des routes sera légèrement perturbant mais rappelons-nous que c'est pour le mieux et rappelons-nous également que les travaux sont subventionnés à la hauteur de 90% par le ministère des Transports, ça nous aidera à garder le moral!