Tôt demain matin (vers 5h) une vidange sera réalisée sur le réseau d'aqueduc. Cela fait partie de la procédure pour régler le problème de l'eau potable. Il se peut que cette purge amène de l'air dans vos tuyaux ou crée une baisse de pression. 

Nous ne pouvons éviter la procédure mais, au moins, si vous rencontrez de tels problèmes demain, vous en connaîtrez la cause. 

Nous nous excusons à l'avance des inconvénients que cela pourrait vous causer.

Pour consulter le rapport sur la situation du COVID en Gaspésie en date du 24 mai 2020, accédez à ce lien.

Pour consulter le rapport sur la situation du COVID en date du 21 mai, accédez à ce lien.

Pour consulter le rapport de la situation sur la COVID en Gaspésie, en date du 20 mai 2020, accédez à ce lien.

À moins d'indication contraire de la part de la MRC ou du gouvernement du Québec, nos bureaux réouvriront lundi le 25 mai 2020, aux heures habituelles. Toutefois aucun paiement en argent ne sera accepté, ceci dans le but de protéger nos employés à la réception.

La Municipalité a entrepris les démarches pour l'installation d'un terminal vous permettant de payer par carte de débit ou de crédit mais comme la demande est élevée à ce niveau à cause de la pandémie, il pourrait s'écouler plus d'une semaine avant qu'il ne soit fonctionnel. En attendant, nous vous demandons de privilégier les paiements par Accès D, par chèque ou mandat-poste.

Merci de votre compréhension

À la suite du retrait des points de contrôle, la Direction de la Santé publique de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine souhaite rappeler le maintien des consignes sanitaires et l'importance de les respecter.

«Nous sommes dans une période charnière de la pandémie. Nos efforts jusqu'à maintenant ont porté fruit et nous souhaitons que la situation demeure stable. Pour ce faire, nous demandons à la population de faire preuve de vigilance dans l'application des mesures d'hygiène. Habituellement, les vacances demandent plusieurs préparatifs mais cette année elles nécessiteront des efforts encore plus accrus afin de permettre à tous de se protéger contre ce virus.», souligne Dr Bonnier Viger, directeur de la santé publique de la Gaspésie-Les Îles.

Mesures sanitaires à prendre

Rappelons aussi que, malgré la levée des barrages routiers, pour l'instant il est toujours demandé à toute personne d'éviter de se déplacer d'une région à l'autre ou d'une ville à l'autre, sauf en cas de nécessité. Si toutefois une personne souhaitait se rendre en Gaspésie et aux Îles, voici les consignes de base à respecter :

  • Surveillez vos symptômes : si vous observez des symptômes, vous devez rester à votre domicile. Afin de prendre rendez-vous pour un test de dépistage, vous pouvez téléphoner à la ligne 1-877-644-4545 ;
  • Prévoyez des réserves pour votre  subsistance, afin d'éviter de vous déplacer lors des 14 premiers jours. Plusieurs services de livraison sont offerts sr le territoire ;
  • Respectez la distance de 2 mètres en tout temps (parcs, commerces, épiceries, etc.). Lorsque cela est impossible, vous devez porter un masque pour assurer une étiquette respiratoire adéquate ;
  • Évitez tout rassemblements intérieurs ou extérieurs, ils demeurent interdits jusqu'à nouvel ordre ;
  • Lavez-vous les mains ou utilisez du désinfectant quand vous n'avez pas accès à du savon.

Saison touristique à venir

«Chaque saison estivale, notre merveilleuse région est prisée par les touristes qui viennent admirer nos paysages et témoignent de notre accueil chaleureux. C'est important que notre culture basée sur l'accueil de l'autre ne change pas. En tant que Gaspésiens et Madelinots, nous devons faire preuve de bienveillance entre chacun de nous. Il faut continuer de bien accueillir les gens comme nous avons l'habitude de le faire, et ce, tout en respectant les consignes sanitaires.», mentionne Dr Bonnier Viger.

En plus des consignes énumérées ci-haut, il est important de souligner que les gens qui accueillent des personnes doivent s'assurer de prévoir un moyen alternatif s'ils devaient s'isoler en raison du virus. Tandis que pour les visiteurs, ils doivent envisager qu'ils pourraient demeurer plus longtemps dans la région s'ils contractent la COVID-19.

Clémence Beaulieu-Gendron
CISSS de la Gaspésie

Pour consulter le rapport de la situation de la COVID-19 dans la région Gaspésie-Les-îles en date du 18 mai dernier, accéder à ce lien.

La MRC Bonaventure informe l'ensemble des citoyens que les hôtels de ville des 13 municipalités de son territoire rouvriront leurs portes à la population le lundi 25 mai 2020. Les hôtels de ville aviaient été fermés en mars dernier, en lien avec la pandémie de la COVID-19.

«Malgré les fermetures des hôtels de ville à la population, tous les services essentiels ont été maintenus dans toutes les localités de la MRC, rappelle le préfert de la MRC Bonaventure, Éric Dubé. La réouverture permettra aux municipalités de reprendre certaines activités, notamment en lien avec la taxation et l'urbanisme. Certaines modifications ont été faites dernièrement dans les hôtels de ville afin d'assurer la sécurité des employés et de la population, ce qui nous permet de les rendre de nouveau accessibles.»

Les citoyens sont invités à communiquer avec leur municipalité avant de se déplacer, afin de vérifier les modalités applicables. Dans certains cas, un rendez-vous pourrait être nécessaire pour obtenir certains services.

De plus, les citoyens devront obligatoirement respecter les mesures d'hygiène en place :

  • Lavage des mains à l'entrée et à la sortie de l'hôtel de ville ;
  • Distance d'au moins 2 mètres entre chaque personne ;
  • Tousser ou éternuer dans son coude ;
  • Port du masque fortement recommandé ;
  • Ne pas se déplacer si des symptômes s'apparentant à la COVID-19 sont présents.

Les bureaux de la MRC Bonaventure rouvriront également leurs portes aux citoyens à compter du lundi 25 mai 2020. Les mêmes mesures d'hygiène s'appliqueront.

 

Pour consulter le rapport de la situation de la COVID-19 dans la région Gaspésie-Les-îles en date du 17 mai dernier, accéder à ce lien.

Comme annoncé il y a quelques jours, les points de contrôle routier à l'entrée de la Gaspésie et du Bas-St-Laurent ont été levés au courant des dernières heures. Cette mesure s'ajoute déjà à celles en vigueur et s'inscrit dans la première phase du plan de déconvfinement à l'échelle de la province.

Nadia Minassian, préfète de la MRC du Rocher-Percé et présidente du Regroupement des MRC de la Gaspésie, rappelle que la levée des points de contrôle peut être interprétée comme une bonne nouvelle, que d'un point de vue provincial et selon le gouvernement du Québec, toute nouvelle mesure de déconfinement signifie que la situation s'améliore.

Madame Minassian, émet toutefois un bémol puisque le conseil d'administration du Centre intégré de Santé et Services sociaux (CISSS) de la Gaspésie et le directeur régional de la Santé publique (DSP) se sont opposés à cette mesure. En effet, jeudi dernier, le conseil d'administration du CISSS a affirmé par résolution qu'il souhaitait obtenir un délai supplémentaire de deux semaines avant la levée des points de contrôle routier notamment pour documenter, suivre et évaluer la reprise amorcée et pour permettre à la population d'intégrer de façon plus soutenue les consignes de santé publique. «Nous sommes déçus que le directeur régional de la direction de la Santé publique et que le conseil d'administration du CISSS de la Gaspésie n'aient pas été entendus par les autorités nationales. Leur position était franche et claire mais n'a pas trouvé écho à Québec. Régionalement, nous devons toutefois prendre acte de la sitaution et nous assurer de redoubler d'efforts pour que les citoyens et les visiteurs continuent de respecter les règles sanitaires en vigueur. Je suis convaincue qu'avec la résilience et la combativité gaspésienne, nous saurons relever ce défi». Elle renchérit en disant être persuadée que le CISSS et la DSP continueront de surveiller la situation et seront prêts à agir, tout au long de la mise en place des mesures de déconfinement et si nécessaire, à remettre les points de contrôle.

Avec la levée des points de contrôle viennent inévitablement les questions concernant le tourisme. Pour le moment, il est toujours demandé d'éviter tous déplacements interrégionaux non-essentiels. Avec l'affirmation de la ministre québécoise du Tourisme qu'il y aura bel et bien une saison touristique estivale 2020, le Regroupement presse le grouvernement de déposer son plan touristique. «Le gouvernement continuera-t-il à décourager les déplacements entre les régions ou encouragera-t-il cet été les Québécois à visiter d'autres régions? Devrons-nous composer avec un tourisme interrégional ou encore avec des touristes provenant des quatre coins du Québec?» Selon Madame Minassian, il est impératif d'obtenir des réponses rapidement à ces questions mais également de connaître les règles sanitaires que devra respecter l'industrie de même que les programmes dont elle bénéficiera afin d'être prête, collectivement, à accueillir les touristes, à supporter l'industrie tout en s'assurant de la capacité du réseau de la santé de répondre à la demande estivale.

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a décidé de modifier l'interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité. Cette décision, prise en collaboration avec la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU), entraîne donc la modification du territoire touché par l'interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité. Compte tenu des conditions météorologiques qui ont évolué et de la disparition du couvert de neige dans plusieurs régions, la mesure est modifiée à compte du 19 mai à 8h.

Dans les conditions actuelles propices aux feux de forêt, il est facile de perdre rapidement le contrôle de feux allumés lors du nettoyage printanier des terrains. En effet, plus de la moitié des incendies survenus depuis le début du printemps ont été causés par la perte de contrôle d'un brûlage de rebuts ou de matières résiduelles faits par des résidents.

Cette interdiction de faire des feux à ciel ouvert vise également à préserver la capacité opétationnelle de la SOPFEU et celel des services de sécurité incentie municipaux durant la pandémie et ce, en limitant les risques de propagation du virus lorsque les pompiers répondent à des alertes.

Les secteur maintenant visés par cette mesure correspondent au MRC et territoires suivants :

NORD-DU-QUÉBEC : Jamésie (991) (au sud de la latitude 50o et à l'ouest de la longitude 76,30o)

CÔTE-NORD : La Haute-Côte-Nord (95) (excluant sa portion de territoires non organisés (TNO)), Manicouagan (96) (excluant sa portion de territoires non organisés (TNO)), Sept-Rivières (971) (excluant sa portion de territoires non organisés (TNO)), 

SAGUENAY-LAC-ST-JEAN : Le Domaine-du-Roy (91) (excluant sa portion de territoires non organisés (TNO), Maria-Chapdelaine (92) (excluant sa portion de territoires non organisés (TNO), Lac-Saint-Jean-Est (93) (excluant sa portion de territoires non organisés (TNO), Saguenay (941), le Fjord-du-Saguenay (942) (excluant sa portion de territoires non organisés (TNO))

ABITIBI-TÉMISCAMINGUE : Témiscamingue (85(, Rouyn Noranda (86), Abitibi-Ouest (87), Abitibi (88), La Vallée-de-l'Or (89)

MAURICIE : Mékinac (35), Shawinigan (36), Trois-Rivières (371), Les Chenaux (372), Maskinongé (51), La Tuque (90)

CAPITALE-NATIONALE : Charlevoix-Est (15) (excluant sa portion de territoires non organisés (TNO)), Charlevois (16) (excluant sa portion de territoires non organisés (TNO)), L'Île-d'Orléans (20), la Côte-de-Beaupré (21) (excluant sa portion de territoires non organisés (TNO)) sauf le territoire de Saut-au-Cochon, la Jacques-Cartier (22) (excluant sa portion de territoires non organisés (TNO)), Québec (23), Portneuf (34)

BAS-SAINT-LAURENT : La Matapédia (07), La Matanie (08), La Mitis (09), Rimouski-Neigette (10), Les Basques (11), Rivière-du-Loup (12), Témiscouata (13), Kamouraska (14)

GASPÉSIE-ÎLES-DE-LA-MADELEINE : Le Rocher-Percé (02), La Côte-de-Gaspé (03), La Haute-Gaspésie (04), Bonaventure (05), Avignon (06)

OUTAOUAIS : Papineau (80), Gatineau (81), Les Collines-de-l'Outaouais (82), La Vallée-de-la-Gatineau (83), Pontiac (84)

LAURENTIDES : Deux-Montagnes (72), Thérèse-de-Blainville (73), Mirabel (74), La Rivière-du-Nord (75), Argenteuil (76), Les Pays-d'en-Haut (77), Les Laurentides (78), Antoine-Labelle (79)

LANAUDIÈRE : D'Autray (52), L'Assomption (60), Joliette (61), Matawinie (62), Montcalm (63), Les Moulins (64)

CHAUDIÈRE-APPALACHES : L'Islet (17), Montmagny (18), Bellechasse (19), Lévis (251), La Nouvelle-Beauce (26), Robert-Cliche (27), Les Etchemins (28), Beauce-Sartigan (29), Les Appalaches (31), Lotbinière (33)

CENTRE-DU-QUÉBEC : L'Érable (32), Bécancour (38), Arthabaska (39), Drummond (49), Nicolet-Yamaska (50)

MONTÉRÉGIE : Brome-Missisquoi (46), La Haute-Yamaska (47), Acton (48), Pierre-De-Saurel (53), Les Maskoutains (54), Rouville (55), Le Haut-Richelieu (56), La Vallée-du-Richelieu (57), Longueuil (58), Marguerite-D'Youville (59), Roussillon (67), Les Jardins-de-Napierville (68), Le Haut-Saint-Laurent (69), Beauharnois-Salaberry (70), Vaudreuil-Soulanges (71)

ESTRIE : Le Granit (30), Les Sources (40), Le Haut-Saint-François (41), Le Val-Saint-François (42), Sherbrooke (43), Coaticook (44) Memphrémagog (45)

LAVAL : Laval (66)

MONTRÉAL : Montréal (66)

 

La cueillette annuelle de déchets volumineux se fera à compter de mardi le 19 mai prochain, soit au retour du long congé.

Les contribuables peuvent mettre leurs déchets aux abords de la route à partir de samedi.

Les règles demeurent les mêmes que pour les cueillettes précédentes.

Le magasin COOP IGA, la Ville de Bonaventure et le club Les Athlétix vous invitent à la Collecte solidaire

La COLLECTE SOLIDAIRE, c'est l'occasion de donne rpour une bonne cause en faisant du ménage, en se débarrassant de ses contenants consignés! Celle-ci aura lieu le samedi 23 mai, de 9h à 14h, même en cas de pluie. La population sera invitée à apporter ses contenants consignés à l'entrepôt PEC de Bonaventure, situé au coin des rues Dieppe et Beauséjour.

Pour des raisons connues de tous, la collecte ne se déroulera pas de porte à porte. Elle se fera sous forme de service à l'auto. Un circuit sera établi pour entrer et sortir de la cour de l'entrepôt et inclura une zone de débarcadère pour les contenants consignés. Les responsables et bénévoles prendornt les bouteilles directement dans les coffres de voitures ou les boites de camionnettes, et ce, sans contact. Les donateurs ne devront pas sortir de leur véhicule.

Les règles de distanciation sociale et les mesures d'hygiène devront être respectées, autant par la population qui vient porter ses consignes, que par les employés et bénévoles qui s'occupent de la collecte. Des mesures seront mises en place afin de respecter ces règles.

L'activité est organisée grâce à une collaboration entre le magasin COOP IGA de Bonaventure, la ville de Bonaventure et le club Les Athtétix de Bonaventure. Les dons amassés seront remis à cette association.

Tous les partenaires remercient à l'avance la population pour sa générosité. Pour toute information, on communique avec Amélie Nadeau du club Les Athlétix au 418-534-2313, poste 222.

Plusieurs personnes desservies par notre réseau d’aqueduc s’inquiètent que l’avis de bouillir ne soit pas encore levé.

Nous comprenons votre inquiétude mais nous devions obtenir des réponses à nos questions avant d’être en mesure de vous informer.

Dans le cas qui nous préoccupe, le problème est plus complexe qu’il n’y paraissait au début. Il peut arriver à n’importe quel moment qu’un échantillon se révèle non conforme aux normes en vigueur sans qu’il y ait lieu de paniquer. Une mauvaise manipulation ou préparation d’un échantillon peut mener à un test non conforme. Toutefois, les analyses subséquentes montreront que la qualité de l’eau n’a jamais été mise en cause, ce qui n’est pas le cas présentement.

Nous avons d’abord cherché la cause, de concert avec le ministère de l’Environnement et la Direction de la santé publique. En fait, il pourrait y en avoir plusieurs, dont des travaux qui ont été réalisés tout près de la prise d’eau l’automne dernier ou simplement la fonte des neiges, dont l’eau de fonte aurait pu s’infiltrer dans le puits apportant avec elle des bactéries. Comme rien n’est certain, nous sommes passés à l’étape suivante, soit régler le problème une fois pour toutes.

Une ingénieure s’est déplacée sur le terrain hier. Elle nous proposera dans la journée une série de mesures pour rétablir la situation, en traitant à la fois le puits, le passage de l’eau du puits vers le réservoir de la station de pompage et, finalement, le réservoir lui-même. Une fois ce traitement appliqué, les analyses reprendront et, nous l’espérons, le retour à la normale se fera.

D’ici là, n’oubliez pas de respecter les consignes qui vous ont été données sur le site dans l’avis de bouillir. Il est très important de les prendre au sérieux.